Projet minier La Loutre et armée américaine : « On nous prend pour des c… »

Le coup est dur pour les opposants au projet minier La Loutre, en Outaouais, après la nouvelle de son financement par l’armée américaine et le gouvernement canadien.
 
« L’annonce est accueillie avec consternation et colère. » Le co-porte-parole de la coalition Québec meilleure mine (QMM) et coresponsable du programme national chez Mining Watch Canada, Rodrigue Turgeon, n’en revient pas.
 
Il y a deux semaines, le gouvernement fédéral et le département de la Défense des États-Unis (DOD) ont annoncé investir plus de 15 millions de dollars pour développer le projet de mine de graphite de la Haute-Gatineau.
 
L’avocat de profession dénonce le détournement de la transition énergétique à des fins militaires américaines. C'est un projet minier qui, depuis plusieurs années, est présenté comme une soi-disant solution à la crise climatique. Or, aujourd'hui, on apprend que l'intérêt manifeste envers ce projet est dédié à soutenir la course aux armements et finalement le soutien de la guerre dans le monde.
« Militariser un projet minier nocif et rejeté par la population avant même de procéder à une évaluation environnementale est un acte de violence inouï du système envers les gens et la nature que nos gouvernements sont censés défendre et non attaquer. » ~ Une citation de Me Rodrigue Turgeon, co-porte-parole coalition QMM et coresponsable du programme national MiningWatch
Canada
 
À ses côtés, plusieurs représentants d'organismes de protection de l’environnement et d’une municipalité locale veulent alerter la population sur cette situation qu’ils estiment honteuse. Dans un communiqué de presse diffusé lundi, ils accusent le gouvernement de mentir à la population.
 
« On nous dit qu’en fin de compte il n’y aura pas de mine s’il n’y a pas d’acceptabilité sociale. L’arrivée de ce financement est une grande déception dans le message qu’on nous a donné à date », regrette David Pharand, maire de Duhamel, l’une des municipalités voisines du projet La Loutre. (...)
 
Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

La Défense américaine veut nos minéraux: choc et consternation pour les opposants à une mine de graphite en Outaouais

L’opposition à un projet de mine de graphite, à ciel ouvert, dans la MRC de Papineau en Outaouais, vient de grimper d’un cran important alors que les citoyens, déjà fermement opposés au projet, apprenaient la semaine dernière qu’il sera financé en grande partie par le département américain de la Défense.
 
«Ça fait cinq ans qu’on nous répond que cette mine sera associée à un projet de transition écologique, s’insurge Louis Saint-Hilaire, un des résidants de Duhamel et co-porte-parole de la Coalition québécoise des lacs incompatibles avec l’activité minière (QLAIM). Et voilà qu’on découvre dans vos pages que cette mine dont personne ne veut servira à l’industrie militaire. C’est absolument inacceptable.»
 
La semaine dernière, Le Journal révélait que le département américain de la Défense entendait investir 11,4 M$ dans le projet de mine à ciel ouvert de graphite, développé par Lomiko Metals, une société canadienne cotée à la Bourse de Toronto. Loin d’en prendre ses distances, Ottawa se joint au projet en ajoutant 4,9 M$ à l’entreprise.
 
Et ce n’est pas tout. Hier encore, le consul général des États-Unis à Montréal nous confirmait que d’autres projets liés aux minéraux critiques risquaient d’être financés par Washington. «Il y en a d’autres dans le processus», a-t-il laissé tomber. Et toujours avec le même objectif en filigrane: réduire sa «dépendance envers la Chine». 
 
En guerre froide
 
«Jusqu’ici, la population s’était surtout mobilisée pour des raisons environnementales et le risque réel que constitue ce projet pour les lacs environnants (lac Simon, lac Doré, lac des Plages, etc.)», explique Claude Bouffard, coordonnateur du Comité citoyen d’opposition au projet minier La Loutre.
 
«Mais là, on parle de complètement autre chose. C’est rendu que nos ressources serviront aux besoins de l’armée américaine et qu’elles se retrouvent impliquées dans la guerre froide qui oppose la Chine aux États-Unis. Ce n’est plus du tout la transition énergétique et l’électrification des transports dont on nous parlait.» (...)
 
Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

8 juin – Journée de l’environnement @ Municipalité de Lac-Simon

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

1er juin – Journée de l’environnement @ Municipalité de Duhamel

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Une mine pour l’armée américaine à deux pas de chez vous

Saviez-vous que l’armée américaine vient d’accorder une subvention de 11,4 millions de dollars à une entreprise canadienne, Lomiko Metals, pour aider un projet de mine de graphite au Québec ?
 
Un projet qui n’a pas le feu vert des citoyens des environs. Un projet controversé. Un projet que les résidents de la région regardent maintenant avec plus de stupéfaction que jamais.
 
Imaginez si on vous disait que non seulement une grande industrie était peut-être sur le point de s’installer à côté de votre maison à la campagne, mais qu’en plus, c’était grâce au Département de la défense du pays qui va peut-être élire Donald Trump.
 
Ceci mériterait quelques yeux écarquillés, comme l’émoji que tout le monde aime bien.
 
On parle du projet La Loutre dans la MRC de Papineau, au nord d’Ottawa, en plein cœur d’une région de lacs et de chalet assise sur une de ces veines de graphite dont l’Outaouais, les Laurentides et Lanaudière sont généreusement pourvues. À La Loutre, on est à 45 kilomètres au sud-ouest de Tremblant, près de Duhamel, Vendée, du lac des Plages. Le royaume de la cabane au Canada, où des familles ou des gens à la retraite s’installent pour avoir la paix et entendre les oiseaux et les arbres qui bruissent au vent.
 
Le genre d’endroit où l’ennemi numéro un est normalement la mouche noire ou le moustique. Peut-être une marmotte.
 
Pas le bruit incessant de la machinerie lourde en train d’extraire et transformer un minerai stratégique car crucial à la fabrication des anodes des batteries de la transition énergétique.
 
Ni les poussières du va-et-vient industriel d’une région devenue, du jour au lendemain, minière malgré elle.
 
Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

La Défense américaine verse 8,35 millions US à la minière Lomiko

L’entreprise Lomiko Metals, qui pilote le projet de mine de graphite La Loutre situé en Haute-Gatineau, obtient 8,35 millions US du département américain de la Défense afin d’accélérer le développement d’un procédé de transformation du graphite brut en matériau de fabrication d’anodes de batteries de haute technicité.

En plus de cet investissement inédit du Pentagone dans un projet canadien de minerai considéré « d’importance stratégique », Lomiko Metals obtient aussi une subvention de recherche de 4,9 millions CAN répartie sur trois ans du ministère canadien de l’Énergie et des Ressources naturelles, dans le cadre de son Programme de recherche, développement et démonstration pour les minéraux critiques. 

Selon Belinda Labatte, cheffe de la direction et présidente du conseil d’administration de Lomiko Metals, l’obtention de ces financements simultanés des gouvernements canadien et américain représente une « étape extraordinaire » et une « opportunité exceptionnelle de construire une approche collaborative de la transition énergétique et de la résilience de la chaîne d’approvisionnement en Amérique du Nord ».

De l’avis du ministre canadien de l’Énergie et des Ressources naturelles, Jonathan Wilkinson, les subventions conjointes du Canada et des États-Unis dans le projet de valorisation du graphite mené par Lomiko Metals feront que « le Canada s’impose comme un chef de file mondial de l’approvisionnement en minéraux critiques de source sûre et responsable » pour la transition énergétique de l’économie.

D’ailleurs, ces subventions conjointes à Lomiko Metals découlent du « Plan d’action canado-américain pour la collaboration dans le domaine des minéraux critiques » lancé en janvier 2020 par les deux gouvernements dans le but de « renforcer la production nord-américaine de minéraux critiques nécessaires à d’importants secteurs, dont ceux de la défense, de l’aérospatiale, de l’énergie propre et des communications ». (...)

Lire la suite sur La Presse !

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

La Loutre: 5 municipalités s’allient pour se défendre contre le boom minier

Papineauville (Outaouais) — Cinq municipalités du nord de la région de Petite-Nation annoncent aujourd’hui, en marge du Conseil des maires de la MRC de Papineau, la création de l’Alliance des municipalités Petite-Nation Nord (Alliance). Il s’agit de Lac-des-Plages, Duhamel, St-Émile-de-Suffolk, Lac-Simon et Chénéville.

Cette alliance a pour mission de concerter les cinq municipalités afin de devenir une force politique permettant de faire face au boom minier frappant la région. C’est avec enthousiasme que les maires des cinq municipalités de la MRC de Papineau ont tour à tour signé une lettre de déclaration de la création de l’Alliance. Cette lettre décrit d’abord le contexte qui les a menées au besoin d’une telle alliance, pour  ensuite y présenter les objectifs et les engagements de l’Alliance. Afin de la soutenir dans l’atteinte de ses objectifs, l’Alliance entend recourir à l’embauche de spécialiste.

L’Alliance deviendra l’interlocutrice des citoyens auprès du gouvernement et du promoteur minier. Elle est surtout déterminée à mener une démarche démocratique mesurant l’acceptabilité sociale du projet La Loutre en assurant un processus d’information et de consultation inclusif de toutes les opinions.

L’Alliance souhaite aussi rappeler l’engagement du premier ministre qui a communiqué aux Québécois qu’il n’y aurait pas de mine sans acceptabilité sociale. C’est pourquoi l’Alliance pense que le premier ministre et son conseil des ministres doivent pouvoir avoir cette information, c’est-à-dire de savoir si le milieu souhaite ou ne souhaite pas le projet.

Les membres de l’Alliance soulignent vouloir veiller à ce que le développement de leur région puisse poursuivre sa vocation de villégiature et elle compte bien défendre son territoire face au projet minier, notamment la qualité de l’eau, la biodiversité et son tissu social.

L’Alliance rappelle qu’elle jouera donc pleinement son rôle de gouvernement de proximité en ce qui a trait au développement et à la protection des terres publiques adjacentes aux terrains municipaux. Finalement, elle espère que, par ses actions, elle mettra en lumière que la primauté de l’usage minier sur les autres usages en terres publiques n’est pas souhaitable pour le Québec.

Lire la suite sur MRC Papineau !

Lire Une «Alliance du Nord» dans la Petite-Nation pour faire face à la minière Lomiko Metals  dans Le Droit (23 Décember 2023)

Lire Un quintette municipal se dresse face à un géant minier dans L'Info Petite Nation (22 décembre 2023)

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Rencontre avec la ministre des Ressources naturelles 

Louis St-Hilaire, Coalition QLAIM & Rodrigue Turgeon, Coalition Pour que le Québec ait Meilleure MINE - rencontre avec la ministre des Ressources naturelles et des Forêts, Madame Maïté Blanchette Vézina
 
Rencontre avec la ministre des Ressources naturelles 
 
La Coalition Québec meilleure mine (QMM) a tiré profit de sa rencontre d’aujourd’hui avec la ministre des Ressources naturelles et des Forêts, Madame Maïté Blanchette Vézina, pour demander l’adoption de modifications législatives ambitieuses, efficaces et contraignantes pour protéger l’environnement et les populations locales des impacts de l’industrie minière. Le ministère des Ressources naturelles et des Forêts (MRNF) travaille sur un projet de loi modifiant la Loi sur les mines et vise toujours un dépôt de son projet de loi au courant de l’hiver.
 
La rencontre a également été l’occasion de remettre à la ministre un exemplaire du guide de vulgarisation traitant des impacts des projets miniers sur l’eau et visant à soutenir l’action citoyenne. Produit par Eau Secours avec le soutien de la Coalition QMM et de MiningWatch Canada, ce livre de 50 pages vise à outiller les populations du Québec à mieux cerner les principaux enjeux du développement de projets extractifs. Il est disponible gratuitement en ligne et des copies imprimées sont disponibles en contactant les organismes.
 
Les principales demandes de la Coalition QMM pour améliorer l’encadrement des mines au Québec ont porté sur la gouvernance, les claims miniers et l’acceptabilité sociale. Plus précisément, nous avons remis de l’avant notre proposition de transférer les pouvoirs de la ministre des Ressources naturelles en matière d’environnement et d’aménagement du territoire à d’autres entités gouvernementales indépendantes de sa vocation économique, insisté sur l’importance de prévoir des mécanismes efficaces et rapides de retraits de claims miniers et rappelé l’importance de refuser en amont les projets miniers qui ne reçoivent pas le soutien des populations locales.
 
Sans prendre d’engagement sur ces enjeux, la ministre a réitéré qu’elle considère toutes les options et qu’elle étudie déjà attentivement nos recommandations. Le terme « robuste » a été employé pour qualifier l’ampleur du projet de loi.
 
Considérant les demandes des QuébécoisEs pour un meilleur encadrement des impacts des activités minières sur le territoire et les populations locales, nous avons indiqué que nous nous attendons à retrouver plusieurs amendements en ce sens, non seulement dans la Loi sur les mines, mais également dans la Loi sur la qualité de l’environnement et la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme. (...)
 
Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Guide Citoyen sur les Impacts de l’Industrie Minières

Le tout nouveau Guide de vulgarisation des impacts des projets miniers sur l'eau produit par Eau Secours avec le soutien de la Coalition Pour que le Québec ait Meilleure MINE et de MiningWatch Canada.
 
Ce guide vise à outiller les populations du Québec à mieux cerner les principaux enjeux du développement de projets extractifs!
 
Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Lac-des-Plages | Une marche de solidarité contre le projet minier La Loutre bat le rappel

Quelques centaines de manifestants essentiellement outaouais et laurentiens étaient réunis sur les rives de la plage municipale de Lac-des-Plages, en fin de matinée, ce dimanche 6 août, pour exprimer leur opposition au projet minier La Loutre de la firme britanno-colombienne Lomiko Metals.

Le rassemblement citoyen aurait totalisé, selon les organisateurs Louis St-Hilaire et Claude Bouffard, quasiment un demi-millier de participants.

Un succès inattendu qui serait probant. « On a dépassé nos attentes. On a réuni 450 marcheurs, avec des pancartes, qui scandaient des slogans « Non au projet minier » tout le long du parcours de 1,2 km de la plage publique jusqu’à l’Hôtel de Ville », rapporte le porte-parole du comité d’opposition au projet minier La Loutre, Claude Bouffard.

L’événement a interpellé au-delà du périmètre plageois et duhamellois. « Ce projet est situé à Lac-des-Plages aux abords de Duhamel à 500 mètres où se trouve un groupe de citoyens qui réside à côté du Lac-Doré. Cela dit, des personnes de Chénéville, de Ripon, de Lac-Simon, de Saint-Émile-de-Suffolk, d’Amherst (Laurentides) et d’ailleurs sont venues en autobus, en véhicule », poursuit M. Bouffard.

Lire la suite dans Info Petite Nation !

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire