Lac-Simon veut changer une «injustice» à la MRC de Papineau

Le maire de Lac-Simon, Jean-Paul Descoeurs, trouve «complètement illogique» que Saint-André-Avellin, Thurso et Papineauville aient droit à deux votes lors des décisions à la MRC de Papineau, alors que les autres municipalités ne disposent que d’une seule voix.

Le maire de Lac-Simon fait remarquer que sa municipalité paie une quote-part de 209 894 $ à la MRC de Papineau, soit un montant supérieur à ce que débourse Saint-André-Avellin (192 605$), Thurso (150 899$) et Papineauville (124 033$). «Thurso, Saint-André-Avellin et Papineauville ont droit à deux votes et moi j’ai la plus grosse quote-part et je n’ai qu’un vote. Même chose pour Duhamel qui a une plus grosse quote-part que Papineauville, mais qui n’a qu’un vote. C’est complètement illogique et je ne comprends pas que personne n’est soulevé ça avant», mentionne M. Descoeurs.

Devant ce qu’il qualifie d’une «injustice pour les citoyens de [sa] municipalité», M. Descoeurs réclame «le même poids de représentation» lors des prises de décisions pour les 24 municipalités de la MRC de Papineau à la table du conseil des maires. «Je ne demande pas à avoir deux votes, mais je veux que ce soit équitable. Je veux que tout le monde ait un vote», souhaite M. Descoeurs.

Présentement, le règlement de la MRC de Papineau à cet effet, disponible à l’annexe 35 de la Gazette officielle du Québec, 7 février 1996, 128e année, n.6, stipule que chaque municipalité dispose d’un vote pour une première tranche de 2000 habitants ou moins et qu’une voix additionnelle s’ajoute si le nombre d’habitants excède 2000.

La suite sur le site web La Petite Nation!

This post is also available in: French

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply