Mot du Comité

Bienvenue sur le site Web de l’Association des propriétaires du lac Simon.

L’Association des propriétaires du lac Simon est un groupe de défense des intérêts ayant pour objectif la protection de l’environnement, de la qualité de l’eau et de la qualité de vie. Depuis sa création en 2001, de nombreux dossiers politiques et environnementaux ont été traités, comme l’injonction décrétant zone protégée une partie de la plage sauvage de la SÉPAQ à Duhamel. Par nos interventions, nous avons contribué à l’adoption, par les municipalités, de règlements favorables à la qualité de notre eau et de notre vie.

La santé des lacs, la qualité de l’eau de même que la gestion des déchets sont actuellement des enjeux de taille pour l’ensemble des Québécoises et des Québécois. Au lac Barrière, en 2006, des algues bleues sont apparues dans la baie de l’Ours. En 2008, des conditions favorables à l’éclosion d’algues bleues étaient présentes dans les baies Groulx et Yelle du lac Simon. Il y a eu interdictions préventives de baignade et de consommation d’eau. Contre toute attente, nous sommes devenus vulnérables. En tant que citoyen responsable, chacun d’entre nous doit agir pour préserver la santé de nos plans d’eau. Selon des études récentes, toutes les activités se déroulant dans un bassin versant ont maintenant un impact sur la qualité des cours d’eau et des lacs, qu’il s’agisse des ruisseaux, de l’eau de ruissellement ou de la nappe phréatique. Ainsi, toutes les activités dans la région qui nous entoure ont une incidence. Ce n’est donc pas uniquement la responsabilité des propriétaires riverains. Chacun d’entre nous, que nous soyons propriétaire, villégiateur, commerçant, entrepreneur ou élu municipal, doit se soucier de toutes ces questions relatives à l’environnement.

Les informations dans nos communications antérieures tel que le Canard blanc vous informent des gestes que chacun d’entre vous peut poser : la conformité des installations septiques, la réduction des produits à base de phosphate et d’azote, la revitalisation des bandes riveraines, la réduction des effets indésirables des murets de retenue par la plantation de vignes ou d’autres végétaux, etc.

L’heure n’est plus à la discussion mais à l’action. Que nous soyons propriétaire, villégiateur, commerçant ou entrepreneur, chaque geste posé individuellement a des conséquences pour la collectivité. Quant aux élus municipaux, la loi leur confère des pouvoirs en matière d’environnement. Ils ont donc la responsabilité d’adopter et de faire respecter des règlements favorisant la protection de l’environnement. De ce fait, ils envoient un message clair à l’ensemble des citoyens.

Il en va de la survie des cours d’eau et de notre lac, ainsi que de toute l’économie d’une région basée sur la villégiature et les activités récréo-touristiques.

This post is also available in: Anglais

Les commentaires sont fermés.