Deux «visions» s’opposent à la mairie de Lac-Simon

C’est une lutte entre des candidats indépendants et les représentants de l’équipe du maire sortant Jacques Maillé qui bat son plein à Lac-Simon, dans la Petite-Nation, municipalité qui a été le théâtre depuis quatre ans de certains dossiers hautement médiatisés.

Le maire sortant, Jacques Maillé, qui sollicite un deuxième mandat à la tête de la municipalité, propose à la population de voter pour les candidats de l’Équipe Jacques Maillé. On retrouve dans son clan les conseillers sortants Gilles Robillard, Louise Houle-Richard et Michel Lavigne de même que les candidats Lucie Bélanger, Monic Léger et René Langevin.

M. Maillé dit vouloir poursuivre le travail amorcé depuis 2013 par son administration afin de « développer Lac-Simon ».

« On a fait énormément de réalisations depuis quatre ans, que ce soit le 1,7 kilomètre de piste cyclable sur le chemin du Parc ou l’acquisition du terrain à côté de l’hôtel de ville pour aménager un emplacement pour les gens. Si on est toujours en train de s’obstiner, rien ne va avancer. Il faut progresser et avoir une ligne de pensée et mon équipe partage la même vision du développement de Lac-Simon », indique M. Maillé.

Pour sa part, Jean-Paul Descoeurs, qui a notamment été maire de Montebello de 2000 à 2009, tentera de se faire élire à la tête de Lac-Simon.

Il y a aussi les candidats indépendants qui aspirent à un siège d’échevin. Les conseillers sortants Jean-François David, Chantal Crête et Odette Hébert tenteront leur chance tout comme les candidats Anik Bois, Gilles Ladouceur et Don Saliba.

La suite sur le site web de Le Droit!

Cette entrée a été publiée dans Uncategorized. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire