Policiers Appelés à la Mairie de Lac-Simon pour Expulser Deux Conseillères

Le maire de Lac-Simon, Jacques Maillé, a téléphoné à la Sûreté du Québec, mardi matin, pour expulser les conseillères Odette Hébert et Chantal Crête, qui désiraient assister à la rencontre de la plénière.

Les autres membres du conseil municipal, soit Louise Houle Richard, Michel Lavigne, Gilles Robillard et Jean-François David ont exclu ces conseillères des comités municipaux et des séances des plénières en octobre 2014, car elles auraient divulgué de l'information confidentielle à une journaliste de la Gazette.

Odette Hébert et Chantal Crête, étant tannées d'être écartées et de ne pas avoir en main toutes les informations pour prendre des décisions à la séance du conseil municipal, ont toutefois décidé de se présenter à la rencontre de ce matin, ce qui a surpris leurs collègues.

«Nous avons voté et les élus ont décidé qu'elles ne pouvaient pas assister à la rencontre pour les mêmes raisons qu'en 2014. Puisqu'elles ne désiraient pas partir de leur plein gré, nous avons téléphoné à la Sûreté du Québec pour qu'elles soient expulsées», explique le maire de Lac-Simon, Jacques Maillé.

La suite sur le site web de La Petite Nation!

Émission Solide comme le Roch @ 104,7 Outaouais Écouter l'extrait audio "Ça brasse au lac Simon. On appelle la police afin d'expulser deux conseillères municipales! Chantal Crête est l'une des conseillères. Elle s'explique." 1 février 2017 | Durée : 15:13

Les nouvelles avec Pierre plouffeTVA Gatineau: "Deux élues expulsées à Lac-Simon: Le conseil municipal, qui était réuni pour une plénière, a demandé l'intervention de la Sûreté du Québec, hier, pour expulser deux élues. Le policier dépêché sur place n'est pas intervenu, de sorte que la plénière a été annulée."

Cette entrée a été publiée dans Informations. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire