L’homme aux sous noirs menacé

Le ton monte entre la municipalité de Ripon et l'homme qui a décidé de payer son compte de taxes avec 213 000 sous noirs, le mois dernier. Le maire de l'endroit prévient qu'il pourrait procéder à une «vente pour taxes» de la maison de ce citoyen, s'il persiste à vouloir payer de la sorte.

«Il sait que je n'ai pas accepté son paiement, tonne le premier magistrat de Ripon, Luc Desjardins, et il sait que des intérêts s'ajoutent sur la somme qui n'est pas encore payée. S'il continue à persister dans cette voie-là, ça va aller loin, prévient-il, en entrevue au Journal. Ça va aller jusqu'à une vente pour taxes ou quelque chose comme ça.»

Pour lire l’article, diriger vous sur le site du Journal de Montréal.

Cette entrée a été publiée dans Informations, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire