Lac-Simon aura un Nouvel Hôtel de Ville

La municipalité de Lac-Simon fera l’acquisition de l’Auberge du Lac Simon et transformera l’édifice en mairie et centre multifonctionnel.

Le projet de nouvel hôtel de ville à Lac-Simon a franchi l’étape de la signature du registre, samedi dernier. Au total, 79 personnes se sont manifestées pour apposer leur nom au bas du registre, alors que 248 signatures étaient requises pour obliger le conseil municipal à tenir un référendum sur le règlement d’emprunt de 1,4 million $ que souhaite faire la municipalité.

Lac-Simon prévoit acheter l’établissement situé au 544, chemin Tour-du-Lac, de même que les meubles et équipements, au coût de 475 000 $, alors qu’une enveloppe de 900 000 $ sera investie afin de rénover et adapter l’immeuble de 15 000 pieds carrés construit en 1990 pour accueillir les bureaux municipaux et aménager un centre communautaire. Quarante espaces de stationnement asphaltés sont aussi aménagés sur la propriété.

Il s’agit du quatrième projet d’hôtel de ville à faire l’objet de discussions depuis un peu plus de 10 ans dans la petite localité de la Petite-Nation. Les projets précédents ont tous été freinés à l’étape de la signature de registre.

Le bon site

 

Selon le maire de Lac-Simon, Jean-Paul Descoeurs, le site de l’Auberge du Lac-Simon répond à tous les besoins qui ont été ciblés par la municipalité pour accueillir une nouvelle mairie et des espaces communautaires. L’hôtel de ville actuel est jugé désuet par l’administration. L’espace est manquant pour les fonctionnaires et citoyens et le bâtiment ne répond pas aux exigences du Code de construction du Québec, en plus de ne pas être adapté pour les personnes à mobilité réduite.

La suite sur le site web Le Droit!

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Lac-Simon Pourra Aller de l’avant avec sa Nouvelle Mairie

Pour la première fois en quatre tentatives, le projet de nouvelle mairie à Lac-Simon a réussi à passer l’étape du registre en fin de semaine.

Le conseil municipal proposait aux citoyens un projet basé sur la transformation de l’Auberge du Lac-Simon pour y accueillir l’hôtel de ville et des espaces communautaires. Un projet évalué à 1,4 million$ payé par un règlement d’emprunt.

Samedi, les gens qui étaient contre le projet pouvaient toutefois signer un registre pour exiger un référendum ou l’abandon du projet. Pour ce faire, 248 personnes devaient apposer leur signature. Au final, 79 personnes se sont déplacées.

Ce qui signifie que la municipalité peut aller de l’avant avec le règlement d’emprunt et avec le projet. «On va avoir une mairie, s’est exclamé le maire, Jean-Paul Descoeurs à la fin de la période de signature. Je suis heureux. Ça fait plus de 10 ans qu’on travaille sur des projets. Ç’a été refusé plusieurs fois.»

La suite sur le site web La Petite Nation!

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Communiqué: APLS en faveur du projet Hôtel de Ville & Centre Multi-fonctionnel #2

La semaine dernière, vous avez reçu un texte signé par l’Association pour la protection des contribuables de Lac Simon (APCLS). Plusieurs citoyens nous ont interpellés, croyant que nous étions les signataires de ce texte.

L’Association des propriétaires du lac Simon (APLS) tient à vous informer qu’elle n’est aucunement partie prenante de cette communication.

Dorénavant, soyez vigilant car compte tenu de la grande ressemblance avec notre sigle APLS,  le sigle APCLS peut porter à confusion.

L’APLS  soutient le projet d’achat et de rénovation de l’Auberge Évasion afin de doter la municipalité d’un nouvel hôtel-de-ville et d’un centre multifonctionnel.

Nous sommes conscients qu’il y avait une opportunité d’affaire à saisir, bien que la période de l’année pour tenir cet exercice démocratique n’était pas idéale.

Nous sommes heureux que les citoyens aient choisi d’aller de l’avant avec le projet.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Communiqué: APLS en faveur du projet Hôtel de Ville & Centre Multi-fonctionnel #1

L'Association des Propriétaires du Lac Simon (APLS) sont en faveur du projet du nouvel hôtel de ville et centre multifonctionnel au municipalité de Lac-Simon.

L’Association des Propriétaires du Lac Simon (APLS) tient à vous informer qu’elle n’est aucunement partie prenante du texte signé par l’Association pour la protection des contribuables de Lac Simon (APCLS) qui circule actuellement.

Compte tenu de la grande ressemblance entre le sigle choisi APLCS et notre sigle APLS, nous voulons éviter toute confusion.

Nous soutenons le maire Jean-Paul Descoeurs et les membres du conseils dans l'achat et la rénovation de l'Auberge Lac-Simon.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Un Nouveau Projet d’Hôtel de Ville de 1,4 M$ à Lac-Simon

Le conseil municipal de Lac-Simon a entériné un règlement d’emprunt de 1,4 million $ pour acquérir et rénover l’Auberge du Lac-Simon pour la transformer en hôtel de ville et en un centre multifonctionnel.

Après plusieurs tentatives infructueuses dans le passé, les élus de Lac-Simon espèrent que leur proposition permettra enfin à la localité de se doter d’un nouvel hôtel de ville. Selon le maire de Lac-Simon, Jean-Paul Descoeurs, le présent projet plaira à la population puisqu’il coûte moins cher et inclut des locaux qui seront disponibles pour la communauté.

«Ça fait trois fois qu’un projet est présenté en 1998, 2013 et 2017. Ça s’est fait battre à chaque fois parce qu’ils essayaient de bâtir un bâtiment neuf d’au-dessus de 2 millions et les gens ont toujours voté contre ça tout le temps. Les anciens projets comprenaient juste des salles pour le conseil. […] On va faire des salles communautaires en bas et des salles pour le conseil sur le premier plancher. Au deuxième étage, on va avoir des salles pour les organismes. Il va même y avoir une terrasse. C’est immense, on parle de 3500 pieds carrés», mentionne M. Descoeurs.

Le maire indique que l’acquisition du bâtiment, avec tous ses meubles, coûtera 475 000 $ à la municipalité et que sa rénovation ne devrait pas dépasser 1 million $. M. Descoeurs souligne que la municipalité doit agir maintenant pour ne pas perdre l’opportunité d’acheter l’Auberge du Lac-Simon. «On a l’occasion de l’acheter immédiatement. Si on attend au printemps, d’autres acheteurs vont l’acheter. C’est pour ça qu’on va vite, parce que si on ne l’achète pas tout de suite on ne l’aura plus.»

La suite sur le site web La Petite Nation!

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Hausse des Taxes de 1,19% à Lac-Simon

Les citoyens de Lac-Simon verront leur compte de taxes augmenter de 1,19% en 2019.

Les élus municipaux ont entériné cette augmentation avec l’adoption du budget 2019 qui se chiffre à plus de 3,5 millions $. Au niveau des dépenses, Lac-Simon prévoit investir 23% de ce montant pour l’administration générale, 22% pour le transport routier, 16% pour la sécurité publique, 14% pour l’hygiène du milieu, 10% pour la dette à long terme et les affectations, 9% pour l’urbanisme, l’environnement et le développement, 5 % en loisirs et culture et 1% pour ses frais de financement.

Le maire de Lac-Simon, Jean-Paul Descoeurs, parle d’un «bon budget» pour sa municipalité, malgré le fait que le conseil a dû décider d’augmenter les taxes cette année. «La MRC nous coûte 4,4% de plus cette année et la Sûreté du Québec nous coûte de plus en plus cher. La quote-part est passée à 209 894$ et je me plains», dit-il pour justifier la hausse. «Ça fait deux qu’on n’avait pas eu d’augmentation de taxes et le coût de la vie augmente aussi de plus en plus. À 1,19% on est en bas de l’augmentation du coût de la vie», ajoute-t-il.

En 2019, le conseil municipal espère pouvoir réaliser son projet de relocalisation de son hôtel de ville. «Ça va être gros», indique le maire. À cet effet, au Programme triennal d’immobilisations (PTI) 2019, 2020 et 2021, il est indiqué que la municipalité a prévu 1,5 million $ en 2019 pour l’achat et l’amélioration de l’auberge afin de la convertir en hôtel de ville et centre multifonctionnel.

La suite sur le site web La Petite Nation!

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Lac-Simon veut changer une «injustice» à la MRC de Papineau

Le maire de Lac-Simon, Jean-Paul Descoeurs, trouve «complètement illogique» que Saint-André-Avellin, Thurso et Papineauville aient droit à deux votes lors des décisions à la MRC de Papineau, alors que les autres municipalités ne disposent que d’une seule voix.

Le maire de Lac-Simon fait remarquer que sa municipalité paie une quote-part de 209 894 $ à la MRC de Papineau, soit un montant supérieur à ce que débourse Saint-André-Avellin (192 605$), Thurso (150 899$) et Papineauville (124 033$). «Thurso, Saint-André-Avellin et Papineauville ont droit à deux votes et moi j’ai la plus grosse quote-part et je n’ai qu’un vote. Même chose pour Duhamel qui a une plus grosse quote-part que Papineauville, mais qui n’a qu’un vote. C’est complètement illogique et je ne comprends pas que personne n’est soulevé ça avant», mentionne M. Descoeurs.

Devant ce qu’il qualifie d’une «injustice pour les citoyens de [sa] municipalité», M. Descoeurs réclame «le même poids de représentation» lors des prises de décisions pour les 24 municipalités de la MRC de Papineau à la table du conseil des maires. «Je ne demande pas à avoir deux votes, mais je veux que ce soit équitable. Je veux que tout le monde ait un vote», souhaite M. Descoeurs.

Présentement, le règlement de la MRC de Papineau à cet effet, disponible à l’annexe 35 de la Gazette officielle du Québec, 7 février 1996, 128e année, n.6, stipule que chaque municipalité dispose d’un vote pour une première tranche de 2000 habitants ou moins et qu’une voix additionnelle s’ajoute si le nombre d’habitants excède 2000.

La suite sur le site web La Petite Nation!

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

De Nouveaux Outils de Prévention Contre les Inondations dans la MRC de Papineau

Les municipalités de Duhamel, Lac-Simon, Ripon, Saint-André-Avellin, Papineauville et Plaisance, dans la MRC de Papineau, seront bientôt mieux outillées pour faire face aux débordements de la rivière de la Petite-Nation. Un vaste projet chapeauté par le professeur Karem Chokmani de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) est actuellement en branle dans le but de réduire la vulnérabilité aux inondations de ces six localités riveraines.

Le projet, initié à la suite des inondations du printemps 2017, a démarré en mai dernier, mais l’Organisme de bassin versant des rivières Rouge, Petite Nation et Saumon (OBVRPNS), qui assure le suivi de la mise en œuvre du Plan directeur de l’eau des bassins versants de ces dernières, devait attendre la confirmation des subventions accordées avant d’en faire l’annonce.

La Fédération canadienne des municipalités injectera ainsi 250 000 $ dans le projet, alors que la contribution de l’INRS se chiffrera à 56 000 $. Les municipalités partenaires débourseront environ 1000 $ pour sa mise en œuvre.

Concrètement, le chantier scientifique, qui doit s’étaler sur trois années, permettra d’abord d’améliorer la cartographie des zones inondables le long de la rivière de la Petite-Nation en fonction de différents scénarios d’inondations.

Gabriel Chiasson-Poirier, agent de projets pour l’OBVRPNS, parle d’une approche novatrice qui permettra de « prévenir plutôt que guérir ».

La suite sur le site web Le Droit!

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Duhamel envisage d’interdire le nourrissage de chevreuils

En raison d’un nombre élevé d’accidents de la route impliquant des chevreuils à Duhamel, la municipalité envisage d’adopter un règlement prochainement pour interdire le nourrissage d’animaux sauvages à 100 mètres des routes de 40km/h et plus.

Au moment de mettre sous presse, Duhamel était toujours en attente de statistiques concernant le nombre d’accidents impliquant des chevreuils. Cependant, inutile d’avoir des chiffres pour prouver que les accidents avec des animaux sauvages «sont de plus en plus rapportés», alors que des citoyens en ont vécu «un premier, un deuxième et voir un troisième accident» dans certains cas, affirme le maire de Duhamel, David Pharand. Ce dernier abordera cette problématique lors de la séance publique du 5 octobre.

Déjà, les résidents de la localité ont été invités à remplir un sondage en ligne à ce sujet et plus de 225 personnes y ont répondu en une semaine. «Le but du sondage est de voir si les élus ont visé juste dans notre réflexion, s’il y a des ajustements à faire et de voir si on a l’appui d’une majorité de citoyens.»

M. Pharand évoque avoir regardé ce qui se faisait ailleurs, notamment, à Mont-Tremblant qui vit une problématique similaire pour en arriver avec l’idée d’adopter une réglementation éventuellement. «Notre but est de réduire le nombre d’accidents dans un premier temps en éloignant les chevreuils des routes qui circulent plus rapidement que d’autres. Ensuite, on veut protéger nos lacs, puisque le nourrissage de chevreuils dans les bandes riveraines et le littoral de nos lacs pollue nos lacs.»

La suite sur le site web La Petite Nation!

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Lac-Simon s’attaque aux sacs de plastique

Après le bannissement des bouteilles d’eau, c’est au tour des sacs de plastique d’être la cible de la municipalité de Lac-Simon qui souhaite les proscrire du territoire de la MRC de Papineau.

En voyant que les autres municipalités l’ont appuyé dans sa démarche pour bannir l’utilisation des bouteilles d’eau à usage unique pour les employés qui travaillent dans les édifices municipaux, Lac-Simon décide de récidiver en s’attaquant, cette fois-ci, aux sacs de plastique. «Ça prend des éternités à se défaire et ce n’est pas bon pour l’environnement. C’est le même principe que les bouteilles d’eau», informe le maire de Lac-Simon, Jean-Paul Descoeurs, qui dit avoir déjà vu des initiatives semblables dans d’autres localités au Québec concernant les sacs de plastique non recyclables.

La suite sur le site web La Petite Nation!

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire